[EV MOBILE DANS LE FOUTA : épisode 2] Charlotte & Léna, L’union fait la force à Lélouma


21 novembre 2018
CAJAC, Coordination des Associations de Jeunes et Amis de la Commune a été crée en 2015. Regroupant les sept quartiers de Lélouma centre : Pétel, Kenery, Diala, Misidé Tunti, Poyé, Djinkan et Sanama, l’association a pour objectif de renforcer les liens entre les populations car elle croit plus que tout au célèbre adage « l’union fait la force ». Le développement de leur commune et l’amélioration du niveau de vie de la population sont à l’origine de leur engagement.
 
Léna ATAGUEMA, volontaire de service civique à l’international depuis 5 mois et Charlotte PASQUIER, fraîchement arrivée il y a quelques jours, (envoyées par la Guilde Européenne du Raid) ont donc pour mission de structurer davantage l’association et de mener des actions d’assainissement et de reboisement
 
 

Leurs missions succèdent celles de trois autres volontaires de service civique à l’international, Mathilde LAUVERGNAT, Etienne RABIN et Arthur CENTI qui se sont beaucoup investis dans les écoles pour la sensibilisation et l’éducation à la protection de l’environnement ainsi que le reboisement.

C’est auprès des commerçants de Lélouma que le duo s’est d’abord concentré pour tenter de les sensibiliser à la gestion de leurs déchets. Avec l’aide de toute l’équipe de la CAJAC, des poubelles ont été fabriquées grâce aux bidons d’eau et distribuées auprès des commerçants.

 

Un projet de création de poubelles (en « dur » et avec une capacité plus grande) est en cours auprès d’un artisan de Lélouma qui s’est porté volontaire pour faire le travail bénévolement. Pour mener à bien ses projets, la CAJAC et les volontaires travaillent donc régulièrement avec le Maire de Lélouma et son équipe pour repenser la ville et la développer.

Côté environnement, des campagnes de reboisement ont été faites, notamment le long d’une route en construction entre deux quartiers de la commune. Pour permettre de solidifier la structure et d’intégrer la future route au paysage, la CAJAC a relevé ses manches et reboisé.

Cette route, commencée en janvier 2018, est le fruit d’un effort commun entre villageois et ressortissants vivants à Conakry et en Europe (qui financent ce chantier).

 

Une fois par semaine depuis dix mois, la communauté se retrouve pour faire avancer les travaux à mains nues. De tout âge et munis de pioches, ils se relaient ainsi pour frayer une route sur des collines en pierre afin de désenclaver les villages.

 

Après la découverte des activités, les équipes de la CAJAC nous ont fait visiter les endroits à ne pas rater de Lélouma et sa commune comme les célèbres échelles de Djinkan qui relient deux villages entre eux.

Retour haut de page