Accueil > Les Espaces Volontariats > Afrique > Guinée > Installation du volontaire

Installation du volontaire en Guinée

Pour une installation réussie, l’Espace Volontariats de Guinée vous donne toutes les clés.

 

Conditions administratives de séjour

Visa d’entrée en Guinée

Pour entrer sur le territoire guinéen, il est nécessaire de disposer d’un passeport et d’un visa en cours de validité, ainsi que d’un certificat de vaccination mentionnant notamment le vaccin contre la fièvre jaune. Il est conseillé de prévoir un traitement contre le paludisme.

Pour formuler une demande de visa pour la Guinée :
A Paris, prendre contact avec l’Ambassade de Guinée en France
51 rue de la Faisanderie - 75116 - Paris - France
Tél : 01 47 04 81 48

 

Carte de séjour

La carte de séjour est obligatoire pour TOUT ressortissant français qui désire séjourner en République de Guinée après expiration du délai porté dans les visas dits de « court séjour »

Pour faire sa carte de séjour, se rendre à la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN)/Direction centrale de la Police de l’Air et des Frontières (DCPAF)/Section Titres de Séjour.

Les bureaux sont à la DGPN à COLEAH (situé à hauteur du marché de COLEAH, à quelques centaines de mètres de la résidence « MOUSSOUDOUGOU »). Si une entrée de la DGPN existe côté route du Niger, l’accès public est situé sur l’arrière, côté marché de COLEAH- rue, MA 292.

Le bureau concerné est le premier sur la droite, lorsque l’on entre par l’arrière du bâtiment.

Le chef de Section est le commissaire Abidou TOURE et sa collaboratrice est le lieutenant de police Adjama Fina KEITA (64 56 51 76). Ces deux fonctionnaires peuvent être contactés pour toute demande de précision.
Horaires d’ouverture des bureaux : du lundi au jeudi de 8H00 à 17H00 et le vendredi de 8H00 à 15H00.

Cliquez ici pour voir les pièces à fournir

Remarques :

  • Ce visa est exigé pour quitter le territoire guinéen et y revenir, nonobstant la possession d’un visa de séjour longue durée et d’une carte de séjour. Ce visa se cumule donc avec les autres.
  • Durée de validité du visa de séjour longue durée et de la carte de séjour : un an.
  • La demande de renouvellement doit être déposée trois mois avant l’expiration des titres en cours de validité.

 

Inscription consulaire

L’inscription au registre des Français établis hors de France est une formalité administrative simple et gratuite, valable pour 5 ans. Elle n’est pas obligatoire mais très fortement conseillée pour des raisons sécuritaires et administratives.

Elle se fait au consulat général de France à Conakry, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h sur rendez vous à prendre au 30 47 10 00.

Si vous êtes en Provinces, contactez le Consul honoraire de l’Ambassade de France dans votre région.

Pour la région de Boké, vous pouvez vous inscrire auprès du Consul honoraire de France en Guinée Maritime avec résidence à Kamsar en contactant Monique Sariego (64 38 42 32 / 62 44 54 34 // kamcons2000@yahoo.fr) ;

Cette inscription vous permet de faciliter l’accomplissement de nombreuses formalités administratives et l’obtention de documents administratifs (passeport, carte nationale d’identité,...). Elle a l’avantage de vous permettre également d’être inscrits sur les listes électorales et ainsi de voter depuis la Guinée.

Papiers à fournir :

  • Carte nationale d’identité ou passeport
  • Copie intégrale de l’acte de naissance français
  • Certificat de résidence, carte de résident, facture d’électricité, contrat de bail, ou autres justificatifs de domicile en Guinée
  • 2 photos d ’identité

Pour les courts séjours, vous pouvez vous inscrire sur le site internet du MAE fil d’Ariane.

Pour des vacances :
Un passeport valide six mois après le retour, un visa et un billet de retour sont exigés. Pour obtenir le visa, deux photos d’identité et une invitation ou une réservation d’hôtel sont nécessaires (délai 48 heures). Le prix est de 60 € pour un séjour de 1 à 30 jours et 87€ pour un séjour de 1 à 3 mois. Au-delà, contacter le ministère de l’Intérieur de Conakry. Durant le voyage, conserver ses papiers et titres de séjour sur soi.

 

Informations pratiques sur le logement

Il n’existe pas d’agences immobilières fonctionnelles à l’image des autres pays. Les recherches de logements se font par des groupes informels d’individus (dénommés Démarcheurs) qui assurent la liaison entre les propriétaires de maisons et les personnes en quête de logement.
Le coût des cautions équivaut à 1 mois de location payé aux Démarcheurs par le locataire après acquisition de logement.

A Conakry les quartiers à éviter sont ceux riverains de la route de « Prince » à cause des émeutes sociopolitiques récurrentes sur cet axe (du rond point Hamdallaye au rond point Enco5).

 

Coût des logements à Conakry et en régions

A Conakry, les prix varient en fonction du type d’habitat, du quartier et de l’accessibilité :

  • Villa entière dans une cour avec une moyenne de 3 à 4 chambres, salles de bain, cuisine, garage : 3 000 000 à 5 000 000 GNF/mois soit 350 à 600 €/mois :
  • Appartement de 3 chambres, 1 salon, des salles de bain et 1 cuisine, 1 terrasse : 1 500 000 à 2 500 000 GNF/mois (soit : 200 à 350 €/mois)

En régions et provinces, ces prix peuvent oscillés entre 1 500 000 à 3 000 000 pour les villas et entre 8 00 000 et 1 500 000 GNF (soit 180 à 250€/mois) pour les appartements. Toutefois, dans les régions abritant des zones minières, les prix sont très élevés (double ou triple des coûts mentionnés ci-dessus).

Les propriétaires de maisons demandent une avance équivalant à 6 mois ou un an de location.

 

Les déplacements

Transport urbain en taxi : Taxi collectif à Conakry : 1500 GNF/personne et par tronçon (soit 0,20 Euro)

Taxi en déplacements : Un déplacement peut être assuré par un individu ou un groupe en payant le coût correspondant au double de la valeur du nombre de places du véhicule emprunté et du nombre de tronçon.

Minibus ou Bus : 1000GNF/personne et par tronçon (soit 0,15 Euro)

Transport inter urbain (Taxis et Bus) : Les prix varient en fonction de la distance entre Conakry et la région. Le coût du transport en Minibus et Bus est relativement inférieur à celui des Taxis ;

Bateau pour les Iles de Loos (Kassa, Tamara, Fotoba, Room) : Pirogue motorisée 10 000GNF/personne (soit 1,25 Euros). Pirogue en déplacement : 300 000 à 500 000 GNF (soit 35 à 60 Euros). Généralement, les embarcations se font au port de Boulbinet.

Les bus et minibus desservent toutes les villes du pays mais, pour les plus petites distances, les taxis-brousse sont le moyen le plus rapide et le plus économique de circuler (négocier le prix de la course à l’avance). Le réseau ferroviaire est inexistant pour les voyageurs. On peut louer une voiture à Conakry (permis de conduire international indispensable). Le réseau routier est en très nette amélioration mais, durant la saison des pluies, de nombreux axes sont impraticables à cause de la boue et des possibles effondrements. Un 4 x 4 est indispensable pour circuler dans le pays (constituer un convoi pour voyager en dehors des axes principaux et prévoir des réserves d’essence). Les barrages policiers ou militaires sont fréquents et les contrôles sont tatillons (toujours garder ses papiers sur soi). Le très mauvais état du parc automobile est source de nombreux accidents sur les routes. En cas d’accident, quitter les lieux et avertir le poste de police le plus proche pour éviter toute violence de la part de la population. Disposer toujours d’au moins 100 000 GNF pour proposer une compensation à l’accidenté, même s’il est responsable. Il est préférable de ne pas circuler la nuit.

 

Souscrire un abonnement eau ou électricité

EAU

La Société des Eaux de Guinée (SEG) est la seule habilité à ouvrir un compteur. Pour plus d’informations sur les démarches a éffectuer cliquez ici

 

ELECTRICITE

Concernant l’éléctricité elle es gérée par la société Electricité de Guinée (EDG), vous retrouverez toutes les informations nécessaire pour la souscription ici

 

Téléphone

Il existe 5 opérateurs de téléphonie en Guinée dont 4 fonctionnels : Areeba, Cellcom, Orange, Intercel.

La Société Guinéenne de téléphonie (Sotelgui) est la société de l’Etat guinéen ; elle est inactive actuellement.

Le prix d’achat d’une Puce varie entre 5000 et 10 000 GNF (soit 0,60 à 1,20 Euro)

 

Internet

 

 

Quelques prix indicatifs

  • Une baguette de pain : de 1 500 à 4 000 GnF (dépend de la taille du pain)
  • 1 kg de pâtes (spaghetti) : 7 000 GnF
  • Un plat de riz dans une gargote : de 5 000 GnF (sans viande, sans poisson) à 15 000 GnF (garnit de poisson ou de viande) à Conakry
  • Une bouteille d’eau minérale : Entre 5000 et 15000 GnF (entre la gargotte, le boutiquier et le restaurant chic) ; 500 GNF pour le sachet de 0,33 à 0,50 litre
  • Un plat dans un restau (en dehors de Conakry) : De 30 000 à 35 000 GnF (poisson, steak, poulet, brochette de viande), à Conakry, environ 50 000 à 75 000 GnF
  • Un paquet de cigarettes : de 3 000 (Sir) à 7 500 Gnf (Marlboro) Une nuit d’Hôtel : de 80 000 GnF (Ville de l’intérieur) à 500 000 GnF (Moyenne gamme à Conakry)
  • Une bière : 7 000 GnF dans un bar et 10 000 GnF dans un restaurant.
  • Un sac de 50 kg de riz importé (asiatique) : 200 000 à 250 000 GnF
  • Un litre d’essence ou de gasoil : 9 500 GnF (prix d’état), 11 000 GnF sur le bord de la route


Notions linguistiques

Retour haut de page