Accueil > Les Espaces Volontariats > Afrique > Rwanda > Ressources documentaires

Ressources docuemntaires

 

Bibliographie

Notre Dame du Nil, de Scholastique Mukasonga : prix Renaudot 2012
Dans le nu de la vie, livre 1 de la trilogie de Jean Hartzfeld : recueille des témoignages de victimes du génocide dans la région du Bugesera, au Sud, particulièrement touchée par les massacres.

Une saison de machettes, livre 2 de la trilogie de Jean Hartzfeld : recueille des témoignages de génocidaires qui ont commis des massacres dans le Bugesera. Les récits sont à mettre en parallèle avec ceux des rescapés.

La stratégie des antilopes, livre 3 de la trilogie de Jean Hartzfeld, qui parle de reconstruction dans cette région.

 

Filmographie

Hôtel Rwanda (film, 2004) : le film retrace l’action de Paul Rusesabagina, un hutu, gérant de l’hôtel quatre étoiles Les Mille Collines à Kigali, qui abrita et sauva 1268 Rwandais tutsis et hutus modérés dont sa propre famille, menacés par le génocide rwandais de 1994. L’histoire est controversée, le personnage principal est décrit comme un usurpateur à Kigali et est d’ailleurs en exil.

Shooting Dogs (film britannique et allemand, 2005) : en 1994, Joe Connor, jeune instituteur anglais, enseigne à l’École Technique Officielle de Kigali, tenue par Christopher, prêtre catholique anglais lui aussi. Dans la nuit du 6 au 7 avril, alors que le président Juvénal Habyarimana vient de mourir dans un attentat, 2000 Tutsis, sentant le génocide au Rwanda approcher, viennent se réfugier dans l’école. Les jours suivants, Joe et Christopher assisteront impuissants à l’évacuation des Occidentaux par les soldats français, puis au départ des casques bleus dont des soldats belges, laissant la voie libre aux tueurs hutus.

Un dimanche à Kigali (film, 2006) : l’action se déroule à Kigali au Rwanda au printemps 1994. Le journaliste québécois Bernard Valcourt qui réalise un reportage sur le Sida, assiste aux tensions croissantes entre les communautés hutus et tutsis. Logé à l’Hôtel des Milles Collines, il s’éprend de Gentille qui y travaille comme serveuse. Débutant après le début du génocide et leur séparation, le récit amène le spectateur à suivre la quête de Valcourt pour retrouver Gentille. Sous forme de retours en arrière, on découvre leur histoire. Valcourt cherchait des moyens de la sauver du génocide. Il n’a pas pu épouser Gentille de façon à ce qu’elle bénéficie de la protection diplomatique. De son côté, Gentille voyait lucidement la situation à laquelle elle ne cherchait pas à se soustraire. Avant de devoir quitter le pays, Valcourt la cherche chez leurs amis communs, dans sa famille et dans différents lieux dévastés. Après avoir été bloqué plusieurs mois à la frontière, il revient à Kigali pour continuer de rechercher Gentille et découvrir ce que son amour est devenu dans la tourmente du Rwanda.

J’ai serré la main du diable (film canadien, 2007) : tiré du livre du même nom écrit par le lieutenant-général Roméo Dallaire, ce film raconte comment l’auteur, commandant des forces de la Mission des Nations unies pour l’assistance au Rwanda (MINUAR), a vécu les événements entourant le génocide au Rwanda en 1994.

Le jour où Dieu est parti en voyage (film franco-belge, 2009) : avril 1994, Rwanda. Aux premiers jours du génocide, les occidentaux fuient le pays. Avant d’être évacuée, une famille belge cache la jeune nourrice de leurs enfants, Jacqueline, dans le faux plafond de leur maison. Malgré la terreur, Jacqueline sort de sa cachette pour rejoindre ses enfants restés seuls. La jeune mère découvre leurs corps sans vie parmi les cadavres. Chassée de son village, traquée comme une bête, elle se réfugie dans la forêt...

Lignes de front (film français, 2009) : Au printemps 1994, Antoine Rives, journaliste indépendant, tourne un reportage sur les rapatriés du Rwanda. Il rencontre alors Clément, étudiant rwandais, dont la fiancée, Alice, a disparu. Antoine le convainc de repartir avec lui au Rwanda à sa recherche et de le laisser filmer son périple. Un pacte qui s’avère intenable face au chaos dans lequel ils vont se trouver plongés. Jean-Christophe Klotz relate dans ce film son expérience de reporter-caméraman lors du génocide des Tutsis au Rwanda. Outre les atrocités dont il est témoin, le film souligne aussi l’indifférence générale dans laquelle le génocide a eu lieu pendant les premières semaines, ainsi que le rôle controversé du gouvernement français, très engagé dans le conflit qui opposait alors les forces rebelles du Front Patriotique Rwandais FPR et des autorités gouvernementales rwandaises.

Quelques jours en avril / Some day in april (téléfilm franco-américain, 2005) : Rwanda, 1994. Jour après jour, la vie d’une famille rwandaise. Le mari est hutu, la femme et les deux enfants tutsi. Lors de la mort du président, tous les hommes hutus sont réquisitionnés pour éradiquer la population tutsie. Parmi eux Augustin Muganza, un hutu modéré, et son frère Honoré, animateur de la tristement célèbre Radio Télévision Libre des Mille Collines.

Opération Turquoise (téléfilm français, 2007) : traite du rôle de la France dans cette opération menée au Rwanda, en juin-août 1994, au moment du génocide des Tutsis.

Rwanda, les collines parlent (film documentaire belge, 2006) : Onze ans après le génocide, le film accompagne survivants et bourreaux avant et après les premiers procès populaires Gacaca où ils se retrouvent face à face. Il y a Obede, accusé d’avoir tué des enfants et dont la demande de pardon n’est qu’une stratégie cynique pour être libéré. Il y a Gahutu, qui n’a « aucun remords » et qui face à ses juges, parle toujours de « serpent » pour parler de ceux qu’on exterminait. Enfin, il y a François, obligé de tuer son propre frère pour pouvoir survivre et qui tente aujourd’hui de se réconcilier avec sa belle-sœur. À travers ces trois histoires, le film tisse un portrait d’une société en guerre contre l’idéologie toujours présente du génocide.

Mon voisin, mon tueur (My Neighbor, My Killer) (film documentaire franco-américain, 2009) : sélectionné au Festival de Cannes 2009 (hors compétition), il a reçu le prix Nestor Almendros du Human Rights Watch International Film Festival.

Tuez-les tous ! (documentaire français, 2004) : le documentaire reconstitue l’enchaînement des évènements, leur cause et leur imbrication. Le dernier pan du film est entièrement dédié à l’intervention française. À cet égard, il ne se cache pas d’un parti-pris qui est celui de dénoncer une implication dans le conflit opposant le président puis le gouvernement provisoire au FPR.

 

Musique

La musique traditionnelle du Rwanda utilise beaucoup l’inanga, une sorte de harpe.

Quelques exemples d’artistes rwandais :
Mighty Popo, de la diaspora, qui a co-créé le festival de musique Kigali Up, qui a lieu en juillet.
L’excellent Mani Martin, qui fait de plus en plus parler de lui.
Ou encore Gaël Faye, qui parle énormément du Rwanda dans ces textes. Son album "Pili pili sur un croissant au beurre" est un peu connu en France.

 

Journaux

Au Rwanda, environ 25 journaux sont publiés régulièrement. La plupart sont écrits en kinyarwanda. Le plus connu est le Imvaho Nshya. D’autres sont publiés en anglais, dont The New Times ou en français tel que Nouvelle Relève.

Exemples de journaux en kinyarwanda :

Journaux en anglais :

Journaux en français :

  • La Nouvelle Relève (appartient au gouvernement rwandais)
  • Oasis Gazette
  • Le Réveil
  • Igihe (en français, anglais et kinyarwanda) : www.igihe.com

 

Radios et télévision

  • Radio : Radio Rwanda (FMCh. 1 : 89.9/96.5/99.3/100.4/100.7:Ch.2:FM90.6/90.7/101.1/106.1)
  • Télévision : Télévision Rwandaise
     

Radio Rwanda et Télévision Rwandaise diffusent dans les trois langues officielles : kinyarwanda, anglais et français. Les deux sont gérées par l’Office Rwandais de l’Information (l’ORINFOR), qui comprend également les journaux Imvaho Nshya et La Nouvelle Relève.

Radios avec un contenu majoritairement en anglais :

  • BBC World (Kigali : 93.9, Karongi : 93.3, Butare : 106.1)
  • Flash FM (89.2)
  • Voix de l’Amérique (VOA 104.3)
  • Radio Contact (89.7)
  • City Radio (88.3)
  • Choice FM (90)
  • Radio en français :
  • RFI, Radio France Internationale (92.1)

 

Liens utiles

Sites institutionnels

 

Sites d’actualité

 

Partenaires

 

Documentation France Volotnaires

  • Brochure de présentation EV Grands Lacs
  • Lien vers CALAMEO
Retour haut de page